Mission de prélèvement sur le Gave d’Oloron en canoë-camping

Le Club Nature du Teich aux côtés de la recherche
17 février 2020
Show all
 
Le gave d’oloron, lo gaver, comme disent les gens du cru, situé au cœur du Béarn est une destination  dans le monde entier pour la pêche au saumon. Formée à Oloron-Sainte-Marie par la confluence des gaves d'Aspe et d'Ossau. Elle s'écoule sur 80 kilomètres et rejoint le gave de Pau en amont de Peyrehorade.
 
 
 
 
Cette rivière est connue plus localement par les kayakistes pour son magnifique cadre et ses jolis rapides, alors on a testé pour vous, une mission de prélèvement microplastique via une descente intégrale en itinérance entre Oloron et Peyrehorade, au milieu des pécheurs. Après vérification sur les topos, les 20 premiers kilomètres après Oloron nous sont décomandé, trop de barrage pour que cela reste plaisant avec notre embarcation (et notre gros paquetage). On choisit de donc de commencer notre descente à Navarrenx, capitale de saumon, et hop, 20 kms de moins à pagayer.

 
 
 
 
Depuis Navarrenx, nous sommes tout de suite mit dans le bain. Après quelques premières vaguelettes et nous voilà dans de magnifiques gorges pendant plus d’une dizaine de kilomètre. Nous avons l'impression d'être dans un pays tropical, avec des murs de végétation de chaque côté, une eau d’un bleu magnifique.

Après 2 petites heures nous nous s’arrêtons pour dresser notre campement et en profitons pour faire des prélèvements. Le lendemain matin, alors que le soleil n’est pas encore levé, les premiers pêcheurs arrivent. Deux pêcheurs bavards, peu pressés, discutent des conditions de pêche à quelques mètres de notre tente, ambiance garantie.

 
 
 
 
Après un long petit déjeuner à contempler l’eau couler et le soleil se lever, nous reprenons notre route, prochaine pause Sauveterre, terre promise Béarnaise, qui lors des guerres entre la France et l’Espagne servait de lieu sacré ou nul ne pouvait venir faire la guerre.

Aspect navigation, nous sortons des gorges pour arriver dans une rivière plus large, le courant ralentie et la descente prend un autre rythme. Nous continuerons jusqu’à Saint Dos où avant d’essuyer un gros orage nos décidons de repartir à stop pour récupérer notre véhicule laissé à Navarrenx, la descente jusqu’à Peyrehorade sera pour la prochaine fois.