Agir chez soi

Constat et solutions concrètes


90 % des déchets en mer sont d'origine plastique et 92 % d'entre eux ont une taille inférieure à 5 mm. Ces microplastiques représentent le fléau invisible d'une pollution hautement toxique pour les êtres vivants, et ce jusqu'à l'assiette quotidienne des humains. Ce sont également des vecteurs de polluants chimiques tels que les PCB, les DDT aux pouvoirs toujours aussi dévastateurs. La raison de leur présence, bien évidemment anthropique, n'est pas seulement d'origine industrielle, mais prend également sa source dans les foyer les plus communs : cosmétiques exfoliants, dentifrices, fibres textiles, peintures, emballages.. Être plus attentif sur le nombre de pneus que nous changerons chaque année, le nombre d'emballages plastiques que nous refuserons en boutique, aura des répercussions certaines dans un avenir proche (et c'est déjà le cas). Mais cela n'empêche pas d'éradiquer les sources de microplastiques qui fuient littéralement de nos maisons par le réseaux des eaux grises.

La machine à laver


La majorité des microplastiques retrouvés en mer se composent de fibres de polyester, d'acrylique et de nylon en grande partie rejetés par les eaux grises des habitations. Ces toxiques invisibles prennent leur source de nos vêtement synthétiques qui perdent énormément de fibres par lavage (environ 1900 / vêtement). Aux vues de l'intérêt croissant des industriels pour ces fibres et en dépit des fibres naturelles, la proportion de ces microplastiques ne peut diminuer que si chacun se responsabilise en :

- favorisant les fibres d'origine naturelles (coton, laine, lin, soie, chanvre, jute, bambou..) ;
- utilisant un sac de lavage qui retient les fibres synthétiques avant qu'elles ne soient disséminées dans l'environnement (une maille très fine, environ 300 microns)


Par ailleurs, il est possible d'éviter les autres composant chimiques toxiques de la lessive industrielle en fabriquant très simplement la vôtre.

Recette 1 : Cendre et huiles essentielles
- Faites bouillir de l'eau et mélangez-la avec un fond de cendres
- Filtrez et ajoutez 10 gouttes d'huiles essentielles de votre choix

Recette 2 : Bicarbonate et savon de marseille :
- Mélangez 100g de cristaux de soude avec 100g de coupeaux de savon de marseille et 3L d'eau bouillante
- Versez le mélange dans un bidon de 3L et ajoutez 10 gouttes d'huiles essentielles de votre choix

Dans les deux cas, vous pouvez ajouter du vinaigre au moment du lavage (adoucissant) et/ou du savon de résine de pin (détartrant)


Les cosmétiques



La plupart des cosmétiques actuels contiennent des micro-billes de plastiques et viennent se rajouter aux sources de microplastiques retrouvés dans les océans. Ainsi, un grand nombre de gommages, dentifrices, vernis à ongles, nettoyants sans rinçage et crèmes (fond de teint, anti-rides...), sont composés de microplastiques et ce jusqu'à 10% de leur volume ! Il est possible de les identifier sur les étiquettes et de les éviter ainsi : Polyéthylène (PE), Polypropylène (PP), Polyéthylène glycol (PEG- + un numéro), Polymethyl méthacrylate (PMMA), Polyterphtalate d’éthylène (PET).

Malheureusement, en plus des microplastiques, la plupart des cosmétiques contiennent des produits agressifs pour la flore de notre peau, notre première barrière immunitaire. L'idéal donc, dans le but de prendre de soin à la fois de notre environnement et de notre peau, et de ne plus les utiliser ! Pour la douche, il est facile de remplacer le bon vieux gel douche par un pain d'argile, par exemple. Le bicarbonate se substitue facilement au shampoing (mais pour leur santé, il est préférable de se laver les cheveux le moins souvent possible). Il existe d'autre éléments naturels qui ne décape pas la peau, que l'on peut utiliser en masque ou en lotion : komboucha, bière, huiles végétales, et en très petites quantités, certaines huiles essentielles.



Les produits ménagers



On retrouve également des microplastiques en grande quantité dans les produits ménager et de construction : nettoyants, peintures, encres, adhésif, panneaux réfléchissants... Mais pas de panique, à chaque produit toxique son alternative ! Les peintures à base de farine ont largement fait leurs preuves, ainsi que les produits ménagers écologiques à base de vinaigre et de savon noir. Troquer-les donc sans modération !

D'où proviennent les microplastiques ?

  • Dégradation des pneus28%
  • Pellets plastiques24%
  • Dégradation de textiles20%
  • Peintures de bâtiments13%
  • Peinture routière8%
  • Cosmétiques3%
  • Peinture marine1%