Expésauvage#9 : Gave d’Oloron

Rés’eau : une mobilisation toujours présente
6 juillet 2021
Show all

created by dji camera

Disclaimer !
Ne partez pas sans guide sur cette portion si vous découvrez les sports d’eau vives ! Toutes les expésauvages sont encadrées par un professionnel. Malgré le charme attractif de cette belle rivière et l’accessibilité du matériel pour tous, restez raisonnables en optant pour un voyage guidé !

Expésauvage#9 : Gave d'Oloron

On a testé pour vous !
 
Rivière qui s’écoule sur 80 kilomètres et rejoint le gave de Pau en amont de Peyrehorade, le gave arbore ses plus belles couleurs « bleus de rêve » de mai à octobre. Les participants de l’expéSauvage#9 sur celui-ci ont testé les jolis rapides classe 1 et 2 sur la portion Navarrenx-Sauveterre. Les avantages de cette portion :

- Faisable sur le week-end
- Raisonnablement sportif pour les débutants
- Cadre splendide

Cette année comme une coutume, les membres de l’association « testent des trucs » : matériel de bivouac, itinéraires, matériel de navigation, matériel de prélèvement microplastique…. Dans l’idée qu’un jour peut-être les expésauvages pourront être beaucoup plus régulières ! En attendant, voici ce qu’il est possible de partager des résultats issus de nos tests !
 
IMG_9711
IMG_9733
 


L’itinéraire

12km le samedi après-midi, 10km le dimanche matin ! Deux demi-journées parfaitement équilibrées entre rapides et eau calmes. Idéal donc pour dérouiller les épaules sans trop forcer. Certains avaient des courbatures, d’autres non. Cet itinéraire « bivouac inclus » permet de partir relativement léger puisque seulement deux repas sont embarqués.

Partir les premiers au matin permet de naviguer en présence d’écureuil, de visons d’Amérique, de butor étoilé ou encore de bergeronnettes. Et ça, c’est un plaisir ! Le bivouac à mi-parcours est paisible et isolé. Au programme de la soirée : prélèvements babylegs, montage du campement, cuisine nomade et observation collective des étoiles en cette plein lune puissante en verseau.
 
 
 
 


Le matériel

Sac à feu Wild Human Life

Points forts : petit sac de 5cm de diamètre et 20cm de haut, il permet de sécuriser son feu et d’en faire n’importe-où, même en zone humide. Ce sac est en effet très pratique pour démarrer son feu et le sécuriser. Il permet également de limiter les traces laissées par le feu, même si une marque de brûlé peut apparaître par conduction thermique. Respecter les principes Leave No Trace et les partager est un prérequis pour les membres de La Pagaie Sauvage. Un matériel prévu à cet effet est donc indispensable.

Points faibles : Il permet de limiter les risques de propagation du feu mais ne permet toutefois pas de faire du feu dans des zones à risque d’incendie. Les feux doivent être petits, où d’une courte durée, l’accumulation des cendres dans le sac limite la circulation de l’air pour maintenir le feu actif.
 
 
Réchaud à essence Svéa 123

Points forts : Compact et pratique, ce réchaud peut être emmené partout, même dans les avions, s’il est correctement nettoyé. Il possède une capacité d’utilisation suffisante pour faire votre cuisine en bivouac.

Points faibles : Un préchauffage du réchaud est nécessaire avant son allumage. Ne possédant qu’un gicleur, vous ne pourrez utiliser que de l’essence blanche pour l’alimenter. De plus, lors du remplissage du réservoir, les déversements d’essence dans la nature sont une source de pollution, notamment des cours d’eau. Enfin le réchaud peut faire du bruit (sifflement) lors de son utilisation.
 
 
 
 
Machine à café nomade Wacaco nanopresso

Points forts : Très compact et nomade, cette machine permet de faire un café rapidement et simplement, pour démarrer la journée sur une bonne note ! Nous avons beaucoup apprécié ce petit accessoire qui n’est certes pas indispensable mais ravira les amateurs de café. Pour limiter d’autant plus les déchets, nous l’utilisons dans sa version avec café moulu.

Points faibles : Très pratique d’utilisation pour 2 à 3 personnes. Prévoir des ampoules aux mains si vous comptez offrir le café à tout un groupe !
 
 
 
 
Tente suspendue Tentsile Flite 2 personnes

Points forts : Permet de s’affranchir des obstacles au sol et d’accrocher sa tente aux arbres à disposition. Les sangles sont suffisamment longues pour pouvoir s’adapter au terrain. Un kit « sans trace » est vendu séparément pour préserver la nature et limiter les traces laissées par les sangles sur les arbres.

Points faibles : La qualité du couchage est mitigée. Testée par deux personnes aux préférences de couchages différentes. Résultat : cette tente est à la fois un bonheur....et un calvaire ! Si vous dormez sur le dos, et que vous n’avez pas de souci avec les hamacs, alors dormir dans cette tente sera un réel plaisir. Si au contraire vous ne savez dormir autrement que sur le ventre et que la position légèrement arquée est un problème, vous risquez de passer une –très- mauvaise nuit ! Nous vous conseillons donc d’essayer au préalable un couchage suspendu avant d’investir.
 
 
 
 
UMIAK 475

Ce Canoë pliable de la marque Nautiraid a conquis nos cœurs depuis quelques années, lorsque la marque nous a fait confiance en nous laissant un exemplaire entre les mains. Pas pour rien s’il a été élu produit de l’année en 2019 ! Il est pratique, beau, solide. Tout ce qu’on aime !

Points forts : "Pliable" veut dire littéralement simplification de la logistique. Plus besoin d’une remorque, il se plie en un sac. Robuste, l’association l’utilise à chaque expédition depuis sa réception en 2019, soit 5 descentes, dont 3 intégrales !

Points faibles : Pas grand-chose à dire. Une chose peut-être ! Il est certes manœuvrier, mais pour les débutants, c’est quand même un bus ! comparé aux petits gonflables. Mais nous l’aimons trop pour le critiquer. Il a changé notre vie !
 
 
 
 
CANOE GONFLABLE DE RANDONNEE ITIWIT

Ce bateau incarne à lui seul une petite révolution dans le milieu de la randonnée en canoë. Le prix d’abord, accessible pour tous ! Là encore, nous remercions chaleureusement la marque de nous avoir prêté 3 bateaux depuis 2018, et permis donc de contribuer à plus de 150 prélèvements microplastiques sur les rivières en France.

Points forts : Comme le « pliable », le « gonflable » est extrêmement pratique pour mener à bien une expédition en groupe. Il se gonfle un quelques minutes, et très facile à manier, idéal donc pour les débutants.

Points faibles : Niveau durabilité, c’est une belle déception ! Depuis 3 ans, nous avons eu beaucoup de crevaisons, certaines irréparables. Bon, peut-être qu’ils en ont vu de toutes les couleurs aussi, il faut le dire ! Mais le problème du coup, c’est qu’il faut acheter à nouveau la partie endommagée (le fond bien souvent), et qu’elle devient difficile à trouver en pièce détachée.